Que visiter en Maramures, Roumanie Maramures, Roumanie

4 Mai 2018 / 5:56 PM

Les églises en bois de Maramures, Roumanie.

Les églises en bois de Maramures, Roumanie

Les églises en bois de Maramures se distinguent des autres églises en bois de Transylvanie, mais appartiennent à la même grande famille d'églises roumaines en bois. Ces églises sont situées dans le vieux Maramures, une région avec une identité forte encore, définie par ses frontières géographiques naturelles. Dans ces limites devraient être inclus et un certain nombre d'églises à travers la rivière Tisa, dans la partie nord, qui se trouve aujourd'hui en Ukraine.

Les églises en bois incluses dans le patrimoine mondial de l'UNESCO:

Les églises en bois de Budesti Josani, de Desesti, de Barsana, d'Ieud, de Poinile Izei sont situées dans le Maramures historique, celles de Surdesti et de Plopis à Tara Chioarului et l'église des Saints-Archanges de Rogoz à Tara Lapusului. Ensemble, ces huit églises en bois représentent un groupe d'exemples de différentes solutions architecturales de différentes époques et régions. Construites avec des tours étroites mais hautes, minces et longues à l'extrémité ouest du bâtiment. Par conséquent, elles sont une expression de la particularité locale du paysage culturel de cette région montagneuse du nord de la Roumanie.

Coutumes et traditions en Roumanie

L'église en bois de Barsana

L'église en bois Barsana, dédiée à la « Présentation de Marie au Temple, » patrimoine mondial de l'UNESCO, a été construite en 1720 dans le lieu appelé « les ponts du monastère » et plus tard, en 1806, déplacé sur la colline Jbâr, où se trouve maintenant. C'est la seule église du patrimoine de l'UNESCO qui était à l'origine un monastère et devint plus tard une paroisse. L'architecture est la ligne générale des églises en bois de Maramures. La peinture est remarquable, de grande valeur, faite selon les rigueurs de l'art baroque. L'iconographie de l'église en bois Barsana se distingue par trois caractéristiques: il a un caractère eschatologique profond, l'élément moralisateur est facile de voir, et l'accent est mis sur le côté humain de l'histoire. La légende raconte qu'il y a longtemps, sur la coline de Jbâr était un cimetière de la peste. Les personnes décédées de la peste ont été enterrées à la hâte, sans services religieux. Les villageois ont déplacé l'église en bois à Jbâr, avec la conviction que les victimes de la peste peuvent dormir le sommeil éternel si elles obtiennent un service religieux. Et aujourd'hui, beaucoup de résidents de Barsana croient qu'avec l'église, les défunts se sont déplacé des «ponts du monastère» pour continuer leur repos dans l'ombre de l'église.

Les églises en bois de Maramures, Roumanie

L'église en bois de Budesti

L'église en bois de Budesti, construite en 1643, est également un site du patrimoine mondial et est dédiée à Saint Nicolás. L'église est construite avec des poutres épaisses placées sur un piédestal de pierre de rivière. A l'intérieur de l'église se trouvent l'armure et le casque de Pintea (un bandit local), selon la tradition, qui les a laissés ici. La peinture est une des couleurs claires, chaude, brillante et bien harmonisée qui a a été faite vers 1762 par Alexander Ponehalschi, seulement la moitié ouest des murs, le dôme et l'autel étant visibles aujourd'hui. Dans l'église il y a de vieilles icônes sur verre, des icônes en bois datant du XVIIe siècle. Parmi ceux-ci, le plus significatif est un icône représentant Saint Jean-Baptiste, d'une église du 15ème siècle, peinte avec une inscription en slavon qui dit, "de la part du pécheur Gheorghe". Une caractéristique spécifique de ce monument est la tour. À la base sont quatre tourelles, un détail architectural inhabituel pour les constructions en bois de Maramures.

Coutumes et traditions en Roumanie

L'église en bois de Desesti

L'église en bois de Desesti, un autre monument de l'UNESCO, est une église en bois traditionnelle, dédiée à Sainte Parascheva et a été construite en 1770. La légende raconte qu'en 1717, après une invasion, les Tartares ont mis feu à l'église du village. La même légende raconte que le nouvel emplacement a été choisi par la pierre d'autel de l'église. Les villageois ont essayé de soulever la pierre à plusieurs endroits, mais chaque fois elle tombait. Après cinq tentatives ratées, la pierre a finalement été laissée debout, établissant ainsi la nouvelle place de l'église. D'après ce qui est écrit sur le toit du narthex, la peinture, très belle date de 1780, accentuant la note de simplicité. La peinture est simple, sincère, avec un rappel de la peinture naïve. L'architecture est en harmonie avec l'architecture traditionnelle de Maramures. Les articulations en bois, l'équilibre et l'harmonie des éléments architecturaux, l'impression de simplicité et d'élégance montrent une parfaite connaissance de l'art du bois et un savoir-faire irréprochable. La note d'originalité est donnée par les poutres qui soutiennent le toit, étendues et sculptées en échelle, donnant à l'ensemble une silhouette particulière. Le cimetière entourant l'église a de nombreuses croix celtiques inscrites en cercle ou en demi-cercle.

Coutumes et traditions en Roumanie

L'église en bois d'Ieud

L'église en bois de Ieud Deal, un monument de l'UNESCO, est construite en bois de sapin. Les historiens ne se sont pas mis d'accord sur la date de construction de l'église. Certains documents la présentent comme la plus vieille église en bois de Maramures, construite en 1364; d'autres la datent comme étant probablement du 17ème siècle. La construction suit les canons traditionnels: la peinture et l'iconostase, bien conservées, datent du XVIIIe siècle. Les peintures intérieures ont été réalisées par Alexander Ponehalschi, l'un des peintres de Maramures les plus actifs de l'époque. Les murs du narthex illustrent le Jugement dernier avec un enfer de feu qui brûle les pécheurs. Dans l'église il y a des icônes anciennes sur bois (Siècle XVI-XVII), une précieuse collection d'icônes sur verre apportés de Nicula, des tapis teints avec des couleurs de végétaux et des livres précieux; Il convient de mentionner les livres imprimés par l'éditorial Coresi "La question chrétienne" et "L'Apôtre" datant du XVe siècle, et d'autres documents imprimés à Iasi et Blaj. Dans le grenier de l'église a été découvert "Le Codex d' Ieud", un manuscrit inestimable, daté de 1391, est considéré comme le plus ancien texte en langue roumaine, écrit en cyrillique.

Coutumes et traditions en Roumanie

L'église en bois de Plopis

L'église en bois de Plopis, monument de l'UNESCO, dédié aux saints Archanges Michel et Gabriel. Bons menuisiers, les habitants de Plopis ont commencé en 1798 à construire une nouvelle église, avec l'intention de remplacer l'ancien lieu de culte, terminant en le 12 novembre 1811. Les données qui attestent la consécration de l'église, ont été trouvés dans un document placé au pied de la table d'autel. En outre, ils ont découvert 49 pièces de monnaie déposées par chacune des familles qui ont participé à la construction de l'église. L'église est petite, 17 mètres de long, 7 mètres de large et 47 mètres de haut, mais montrant un grand sens des proportions, étant peut-être l'église en bois la plus cohérente et équilibrée de Maramures. La peinture est bien conservée, la note dominante est donnée par les représentations de l'Apocalypse, qui occupent tout le mur ouest de la nef. Du point de vue architectural, le bâtiment est composé de porche, narthex, nef et autel, tous construits sur une base en pierre. Il y a deux caractéristiques: les poutres supérieures du mur ne sortent pas et les avant-toits sont couverts.

Coutumes et traditions en Roumanie

L'église en bois de Poienile Izei

L'église "Sainte Paraskeva" de Poienile Izei, monument de l'UNESCO, est l'un des monuments les plus beaux et les mieux conservés de Maramures. L'église est un monument sans égal, ce qui démontre le niveau artistique des charpentiers de Maramures. Construite il y a près de 400 ans avec des arbres séculaires, l'église respecte le schéma traditionnel: le plan du nef est rectangulaire, le porche est à l'ouest, a un double toit et le clocher avec trois cloches, et une croix haute. La différence des autres églises de bois, est l'autel qui a quatre côtés comme dans l'antiquité, quelque chose de rare dans d'autres églises de Maramures. La peinture, commencée en 1794, impressionne par son approche thématique et originale de l'iconographie traditionnelle, avec de grandes scènes, dans un registre chromatique de couleurs harmonieuses. Les scènes du portique, du Jugement dernier, spécialement celles de l'Enfer, sont remarquables. On remarque ici la scène avec le menteur pendu par la langue, la femme qui a fait de la sorcellerie aux vaches, écrasées en deux parties par ses victimes, les femmes qui tuent leurs bébés dans l'utérus, forcées d'en avaler un, et celui qui dort pendant la cérémonie religieuse est couché sur un lit, avec un diable à côté de lui, qui lui joue du violon.

Coutumes et traditions en Roumanie

L'église en bois de Rogoz

L'église en bois des « Saints Archanges Michel et Gabriel », un autre monument UNESCO, situé au cœur de Ţara Lapusului autre fois suffisant pour toutes les âmes du village, a été construite en 1663 de deux arbres énormes apportés d'un site près de la colline. L'unicité du bâtiment est donnée par l'entrée latérale et le toit asymétrique. La table des ancêtres est couverte de longues poutres comme l'église. Sur le mur de l'église sont écrits les noms des familles riches, propriétaires de la table des ancêtres. En vacances, ces familles organisaient des repas dans le cimetière, l'aumône aux pauvres, pour les âmes des morts. La décoration extérieure est impressionnante: la corde torsadée avec des symboles solaires entourant les murs en bois et une dentelle qui donnent l'apparence des murs en briques. L'élément caractéristique ornementale de cette église constituie les poutres supportant les avant-toits, sculpté en forme de tête de cheval - élément laïque commun à de nombreuses maisons paysannes. Le symbolisme de ce lieu de culte reste remarquable; Un exemple claire est la poutre principale ornée de motifs de la mythologie roumaine archaïque: le soleil, la lune, les étoiles ... La peinture a divers thèmes, a été faite en 1785, et aujourd'hui se conserve que des fragments, dans le nef et l'atrium.

Coutumes et traditions en Roumanie

L'église en bois de Surdesti

L'église en bois de Surdesti, patrimoine de l'UNESCO, a été construite en 1721 sous la supervision directe de Thomas Macario et dédiée aux saints Archanges Michel et Gabriel. Il est considéré comme le plus haut bâtiment de Maramures, construit en chêne, la tour mesure 54 mètres, entourée de quatre autres tourelles, la hauteur totale du sol est de 72 mètres. Dans le passé, les gens croyaient que si l'église est plus haute, leurs prières vont plus vite à Dieu. En dehors de sa hauteur imposante, il convient de noter que c'est la seule église du Pays de Chioarului qui a un toit avec deux avant-toits. Le porche avec deux rangées d'arcs qui se chevauchent est également unique dans cette zone. Les peintures intérieures ont été faites par le peintre Etienne de Siseşti en 1783 et représentent des scènes bibliques de l'Ancien et du Nouveau Testament. Une note particulière de l'église, est le porche avec deux rangées d'arcs, superposées, avec des ouvertures différentes, identiques dans la forme et la décoration.

Coutumes et traditions en Roumanie

Réserver ou obtenir des informations sur l'un des séjours présentés sur mon site web

Vous pouvez demander des informations par WhatsApp: 0040 766 564 117 ou utiliser mon formulaire


Etiquettes


Idées séjours Roumanie
sejours guides en roumanie

Circuit grand tour de Roumanie 2018

4 Mai 2018 / 1:43 PM

Voulez-vous voyager en Transylvanie? Je vous invite à consulter mon circuit organisé et guidé de Transylvanie en français et si vous estimez que ce n'est pas l'option que vous recherchez, je vous rappelle que je peux vous organiser le séjour qui vous convient en Transylvanie (randonnées, voyages culturels, vacances en famille, etc.). Économisez de l'argent et du temps, engagez un guide touristique officiel, visitez la Transylvanie et les sites touristiques de Roumanie.

Plus de détails
voyages Transylvanie, Sibiu, Brasov, Sighisoara

Circuit rural en Roumanie (Transylvanie)

4 Mai 2018 / 1:43 PM

Profitez de quelques jours, entourées de montagnes, de vallées pittoresques et des vergers de pruniers, dans un circuit à travers les Maramures et le reste du pays ... vous découvrirez sans aucun doute une des plus belles régions de Roumanie. Vous serez agréablement surpris par l'accueil des habitants. Choisissez cette visite guidée de Maramures avec des hébergement ruraux situés dans un cadre naturel d'une beauté saisissante.

Plus de détails